mardi 13 mai 2008

Garder le cap



Le Qinhai est un étonnant mélange entre de vastes espaces qui vivent au rythme du soleil et des troupeaux de chèvres accrochés aux versants, et les villages épisodiquement plantés qui possèdent connections internet et bouillonnent de vie. Trois jours de marche à travers d'improbables pistes, serpentant entre les montagnes avec la compagnie des yacks, nous mènent au village de Heka. Trois jours à interroger les tibétains qui pour la plupart ne parlent ici pas un mot de chinois, sur le chemin à prendre, à mimer, gesticuler, se contorsionner. Trois jours à maudire les cartes qui sont soit fausses, soit datées, soit imprécises, qui certaines indiquent les noms tibétains et d'autres les noms chinois. Mais une bonne centaine de kilomètres plus loin, nous touchons au but.
La difficulté est de jongler entre; les cartes américaines qui sont topographiquement parfaites, mais ne mentionnent pas un village sur dix, les cartes chinoises qui indiquent tous les villages mais pas le relief, les cartes francaises qui sont parfaitement imprécises mais se revèlent salutaires quand je n'arrive pas a lire le nom en chinois....ma boussole en perd le nord.

Les gens aussi me déroutent. Parfois ce sont des réactions d'ahurissement à ma vue, voire de franche méfiance, et puis par moments c'est un accueil chaleureux et rieur. Arrivée à Heka, deux policiers m'abordent. Je cède un instant à la panique, et me dit qu'ils vont au mieux me faire perdre mon aprés-midi, au pire me barrer la route. Mais surprise, après s'être enquéri de ce que je faisais là, ils m'offrent une limonade et me mènent chez une femme qui se propose de m'héberger avec les chevaux. Ils m'aident à monter les bagages, et desseller les chevaux...." Je peux voir ton passeport, je n'ai jamais vu de passeport étranger?" Me demande l'un d'entre-eux...
Et ils vont me chercher un plat de nouilles dans l'échoppe d'à côté tenue par un couple de Hui. " Mange, petite!"

2 commentaires:

anne-marie a dit…

L'office du tourisme chinois est passé par là ou alors ton odyssée chino-tibétaine est devenue l'actualité incontournable du moment !!
Bon vent Petite Française

Florian a dit…

Quel accueil chaleureux, ça donne envie d'y aller!