jeudi 26 juin 2008

....et vers le retour, l'éternel retour.





...et malgré la fatigue profonde des mois de marche, et malgré la lassitude qui me gagne parfois, me voici bien décidée à profiter des dernières semaines avec les chevaux, avant de rejoindre lentement le sud de la Chine et Hong-Kong, ma dernière étape avant la France.
La France...

Je visite le plus grand empilement de pierres sacrées (pierres Mani) du Tibet, et me fait inviter par un moine a boire le thé, enfin l'eau chaude, qui est le thé des pauvres.
Lui sourit, ne cesse de sourire, et m'explique qu'il fait le tour de l'empilement de pierres, qui s'étend sur plusieurs centaines de mètres carré, depuis maintenant un an. Un an à marcher autour de ce monticule, de pierre décorées de lettres tibétaines, surplombés de bandeaux de soie. Un an. Il y a des êtres dont l'existence me fascine, et je me demande quels sont les ressorts mentaux qui lui permettent de tenir ainsi.
Dormir, tourner, comme la terre, tourner, dormir....Une conviction profonde, sans doute, trés profonde.

Je ne l'ai pas.

1 commentaire:

anne-marie a dit…

Coucou Clara, encore une fois, on ne se lasse pas de tes photos et de tes textes. Cette fois ci tu fais état de ton prochain retour. Partagée entre ton quotidien qui de colle à la peau et cet inévitable retour vers les tiens. Peut être pourrais tu en parler à ce moine dont l'existence semble pleine de sagesse et de sérénité. Comment peut-on passer d'un monde à l'autre sans que son esprit et son coeur n'en souffrent ? Je t'embrasse bien fort.